PRESENTATION DU PROJET CLASSE N°1 - SUITE

FRANCOIS LECLERCQ / TER / RÉMY MARCIANO / JACQUES SBRIGLIO / SETEC

Un projet « territorial », marqué par un souci de vision à grande échelle (trame, hydraulique, déplacements, infrastructures…) et d’attention portée à l’existant.
L’amélioration de l’interface ville port est traitée en continu par le remplacement de la passerelle A55 (l’enfouissement en sarcophage de l’A55) par une voie rapide semi enterrée dans le talus surplombant le triage d’Arenc.

Perspective Aérienne

Au dessus une corniche littorale permettant le prolongement du boulevard de Paris et du chemin de la Madrague. La Corniche et les équipements qu’elle accueille affirment un projet urbain « littoral ».
Logique territoriale valorisant deux grands « moments » :
L’équipe propose un terrassement approfondi du vallon des Aygalades jusqu'à la nappe amenant ainsi une présence permanente de l’eau.

Le vallon des Aygaledes transformé en parc humide de 14ha est prolongé
jusqu’à la mer par la création d’un cours très arboré sur la rue d’Anthoine. Le Parc fait également office de « bassin de rétention » puisqu’il permet d’absorber les eaux de pluies

Corniche nord

 

Une trame en continuité avec le territoire environnant, sur le Canet, Bellevue, Arenc, et réussissant aussi une couture avec la Cabucelle, grâce au traitement sur deux niveaux du Bd Capitaine Gèze, qui garantit son fonctionnement.
Des typologies d’îlots ouvertes, favorisant la mixité.
Un espace public significatif sur un îlot (XXL) de 14 ha en bordure de Corniche et surplombant la rade, pour accueillir « au choix » : des équipements comme le palais des évènements, un casino, un hôtel, un marché, un mail pour des évènements itinérants, des foires, …
Une approche environnementale poussée en énergie (une ferme énergétique à Cap Pinède), hydraulique (Parc), transports et déplacements, modes doux et stationnement, logistique urbaine, déchets (un centre de tri des déchets ménagers collectés par réseau pneumatique), pollution.
Une première phase bipolaire, assurant la continuité avec le premier périmètre et le développement autour du métro à Gèze, peu coûteuse en ouvrages primaires ; et des phases indépendantes entre elles.

Plan guide