DETAIL ACTUALITÉ

Lancement du club des Partenaires EMUL

Ce mardi 11 juillet à la Villa Méditerranée a été officiellement lancé le club des partenaires d’EMUL. En présence des collaborateurs historiques de l’opération, les dix-sept acteurs industriels ont signé le cadre commun d’ambitions d’EMUL.

« La métropole Aix Marseille Provence est une terre d’innovation ; c’est une terre qui sait créer, qui sait imaginer, qui sait inventer. » C’est aussi, selon Laure-Agnès CARADEC et le Conseil d’Administration de l’Etablissement Public d’Aménagement (EPA) Euroméditerranée qu’elle préside, ce qui caractérise le mieux l’action conduite depuis vingt ans par ce dernier.

De fait, la volonté d’intégrer au plus vite les modernités urbaines au fur et à mesure qu’elles s’imposent dans les projets d’aménagement les plus ambitieux, constitue en partie l’ADN du projet d’Euroméditerranée.

 

La démarche EMUL, Euroméditerranée Metropolitan Urban Lab, structure et renforce ce marqueur puissant.

En réunissant autour de l’EPA Euroméditerranée des industriels qui proposent des solutions innovantes sur huit cas d’usages de la ville méditerranéenne durable (logistique, mobilité, gestion des déchets, économie circulaire, etc.), EMUL permet d’accélérer l’innovation sur le périmètre du projet conduit par l’Etablissement et de renouveler le vivier des projets démonstrateurs.

 

Ce mardi 11 juillet à la Villa Méditerranée a été officiellement lancé le club des partenaires d’EMUL. En présence des collaborateurs historiques de l’opération, les dix-sept acteurs industriels ont signé le cadre commun d’ambitions d’EMUL.

Les partenaires s’engagent notamment sur les quatre principes d’EMUL dans le cadre de l’EcoCité portée par l’établissement public d’aménagement Euroméditerranée :

-       Une démarche d'innovation partagée pour rechercher ensemble des solutions innovantes pour la ville ;

-       La volonté de tester des innovations bien adaptées au contexte d'un centre-ville méditerranéen qui pourront ensuite être implantées ailleurs, sur la Métropole et au-delà ;

-       Une attention forte au coût de ces solutions pour les territoires et pour l'usager final ;

-       Le déploiement d’expérimentations sur le territoire de l’opération d’intérêt national, périmètre reconnu nationalement comme Démonstrateur industriel pour la ville durable (DIVD) en juin dernier.

 

Selon Hugues Parant, son Directeur Général, « L’EPA Euroméditerranée, à travers EMUL, va gagner en énergie, en inventivité, en créativité. A l’approche du démarrage de la phase 2 du projet, cette énergie nouvelle et la mise en œuvre d’un partenariat plus étroit avec ceux qui la produisent, sont autant de signes d’une mise en mouvement résolue de l’EPA ».