DETAIL ACTUALITÉ

Tremplin pour l’emploi : ouverture d’une deuxième formation « Skola »

La fondation Apprentis d'Auteuil continue de se déployer sur Euroméditerranée et décline sa formation Skola du textile au secteur du numérique.

Fort du succès de la formation « Skola vente » expérimenté aux Terrasses du Port, la fondation Apprentis d’Auteuil ouvre une formation Skola de « monteur câbleur raccordeur fibre optique ».

 « Nous avons créé le dispositif Skola à Marseille voici un peu plus d'un an », explique Samir Tighilt, responsable du programme Skola à la fondation Apprentis d'Auteuil (voir encadré). « Il s'adresse à des jeunes ayant au maximum le niveau CAP/BEP. Beaucoup connaissent le chômage. Quand ils travaillent, 85% des contrats signés sont des CDD de courte durée. Dans le même temps, une société sur trois a du mal à recruter. Nous pensons que ces jeunes peuvent satisfaire les besoins des entreprises s'ils sont bien formés et accompagnés socialement, si les employeurs ne recrutent plus sur CV et lettres d'embauche mais en les voyant à l’œuvre ».

Apprentis d’Auteuil propose aux entreprises de tester les jeunes en environnement réel. La fondation a imaginé un dispositif mis en place l'année dernière aux Terrasses du Port sous la forme d'une boutique école qui place les stagiaires en immersion totale. Pour cette opération, le groupe Hammerson, gestionnaire des Terrasses du Port, a cédé gratuitement un magasin de 200 m², alors que quarante enseignes partenaires mettent à disposition une partie de leurs collections. Elles participent à la formation en apprenant aux stagiaires leurs règles de merchandising. En fin de stage, la Chambre de Commerce Marseille Provence délivre un diplôme de vendeur en boutique. 

« 75% des trente-deux jeunes formés ont trouvé du travail sous la forme d'un CDI ou d'un CDD de plus de six mois », se félicite Samir Tighilt. « Nous lançons le 23 avril la troisième promotion ». Vingt stagiaires vont apprendre en travaillant pendant sept semaines. Ils sont rémunérés par Pôle emploi alors que les ventes de vêtements financent le salaire du responsable du magasin et les aménagements de la boutique.

« Le succès de cette formation est tel que le groupe Hammerson nous a demandé de dupliquer le dispositif dans d'autres villes », annonce Samir Tighilt. « Beauvais a lancé sa première promotion. Deux autres boutiques écoles ouvriront en septembre en région parisienne. Unibail veut travailler avec nous pour ouvrir des formations « Skola vente » à Nice et Lille ». 

Apprentis d’Auteuil décline depuis avril 2018 sa formation Skola au secteur du numérique. « Là aussi, les besoins en main d’œuvre sont considérables », poursuit Samir Tighilt. « Nous travaillons sur ce dossier avec Eiffage, Orange et la French Tech. L'association Les Plombiers du Numérique nous finance 60 000 € de plateau technique, ce qui permet de faire baisser le coût de cette formation de 50% ».

« Skola fibres » alterne enseignement théorique à la Coque (centre d’innovation et de démonstration créé à l’initiative d’Euroméditerranée) et pratique sur les chantiers de Smartseille (ilot démonstrateur construit sur le périmètre d'Euroméditerranée par Eiffage). Au bout de onze semaines, les douze stagiaires se verront délivrer un diplôme de monteur câbleur raccordeur fibre optique. Et surtout, ils ont l'assurance d'être embauchés par une des entreprises sous-traitantes d'Orange en matière de pose de fibres optiques. Apprentis d’Auteuil prévoit trois promotions par an. « Les entreprises sont prêtes à embaucher 180 personnes » affirme Samir Tighilt.

Pour plus d'informations : www.louvreboite.org/skola  

 

La fondation des Apprentis d’Auteuil

Créée voici 150 ans, la fondation des Apprentis d’Auteuil se revendique premier opérateur français dédié aux jeunes en difficultés. Elle vient en aide à 27 000 jeunes de 0 à 26  ans, dont 13 000 relevant de l'Aide sociale à l'enfance (ex DDASS). La fondation emploie 5 400 salariés dans 200 établissements.

Plus d’informations : https://www.apprentis-auteuil.org